Déclic - 5 : Décembre 2017

Nos archives

Collapse

Uncollapse

Jean-louis-Pontet-5.jpg Jean-Louis Pontet
Retour En avant

Jean-Louis Pontet

Chef du service Orientation et formations supérieures


Pourquoi êtes-vous devenu télétravailleur ?


J’ai postulé sur l’expérimentation pour voir comment concrètement, un chef de service, un manager peut gérer et imaginer de nouvelles situations de travail et de management, au quotidien avec ses équipes.


Quelles sont donc vos premières impressions ?


Je ne vois pas trop de différences entre les moments où je suis en télétravail et ceux où je suis au bureau. Les agents de mon équipe sont particulièrement autonomes et responsabilisés dans leurs missions. Je leur fais totalement confiance. Que je sois au bureau ou au siège ou chez un partenaire, rien ne change.


Comment vous organisez-vous les jours où vous êtes en télétravail ?


J’organise toute ma semaine pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions quand je suis en télétravail (une journée actuellement). Sur des post‑it, je mets au fur et mesure de la semaine, les tâches que j’effectuerai le lundi à la maison (dossiers, rapports à lire, document à élaborer). Je privilégie les moments qui nécessitent le plus de concentration possible. À la maison, c’est idéal. Je profite également de cette journée pour trier mes mails, tâche que je n’ai pas le temps de réaliser au siège.


Avez-vous réussi à concilier vie privée et vie professionnelle ?


Je n’ai aucun souci de ce côté-là. Avant d’intégrer la Région, j’ai été professeur. J’avais l’habitude de travailler à la maison pour préparer mes interventions.


Quels sont les avantages du télétravail pour vous ?


En télétravail, on est beaucoup plus maître de son temps. On organise sa journée, beaucoup plus facilement et rapidement qu’au bureau. Et la fatigue est beaucoup moins présente, c’est indéniable


Avez-vous des conseils à donner à vos collègues qui souhaiteraient télétravailler en 2018 ?


Pour les encadrants, la notion de confiance vis-à-vis de ses équipes est primordiale pour que le travail soit une réussite. Il faut sortir d’une gestion paternaliste à tous les niveaux de la chaine hiérarchique. L’installation d’une nouvelle culture plus centrée sur les compétences individuelles et le travail d’équipe en mode projet prendra un peu de temps, mais je crois vraiment que nous y gagnerons en confort de vie professionnelle et personnelle. Le télétravail est une première pierre à ce nouvel édifice.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

declic-1000x400.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même