Déclic - 5 : Décembre 2017

Nos archives

Collapse

Uncollapse

KARINA-KHAROUNI.jpg Karina Kharouni
Retour En avant

Karina Kharouni

Gestionnaire pôle Développement économique emploi et formation


Pourquoi êtes-vous devenu télétravailleur ?


J’habite dans le département de l’Eure‑et‑Loir. Concrètement, je passe 3 heures tous les jours dans les transports pour venir travailler. Dès que j’ai su que la Région voulait expérimenter le télétravail, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai été sélectionnée. D’ailleurs, lors de mes entretiens professionnels des 5 dernières années, je faisais part à mon supérieur hiérarchique de cette envie de tester cette nouvelle méthode de travail. Je suis heureuse de pouvoir le faire aujourd’hui.


Comment se passe la relation avec votre responsable hiérarchique ?


Tout se passe très bien. Nous avons une relation de confiance. Il est convaincu des bienfaits de l’efficacité du télétravail.


De quelle manière vous organisez-vous ?


J’anticipe la journée où je ne suis pas au siège de la Région. Je veille à travailler sur des dossiers qui nécessitent le moins de papier possible.


Quels sont les avantages du télétravail ?


Je suis beaucoup moins stressée et fatiguée. Quand vous habitez loin, avec les transports, il y a toujours une incertitude sur l’heure à laquelle vous arrivez au bureau et sur l’heure à laquelle vous êtes de retour à la maison. Avec le télétravail, ce stress et cette fatigue emmagasinés, n’existent plus.


Un dernier mot ?


Je voudrais dire aux collègues qui auraient des réticences qu’il faut tester sur une période plus ou moins courte le télétravail pour se rendre compte concrètement des bienfaits que cela apporte à la fois sur la vie professionnelle et sur la vie personnelle.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

declic-1000x400.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même