Déclic - 5 : Décembre 2017

Nos archives

Collapse

Uncollapse

pierre.degrois.jpg Pierre Degrois
Retour En avant

Pierre Degrois

Délégué territorial Hauts-de-Seine, pôle développement économique, emploi et formation


Pourquoi êtes-vous devenu télétravailleur ?


La première raison est que je vis dans l’Essonne, ce qui représente un temps de transport assez long au quotidien. La deuxième raison est que je voulais tester avant l’emménagement à Saint‑Ouen, le travail en open‑space pour pouvoir mieux appréhender le fonctionnement, les relations entre les personnes dans ce type d’espace. C’est pourquoi, j’ai choisi de travailler dans un tiers‑lieu.


Comment vous organisez-vous au quotidien ?


Les jours où je suis en télétravail, je pense bien sûr à transférer mes appels sur mon téléphone portable. Je fais également en sorte de penser à apporter avec moi des documents papiers si cela est nécessaire. Par mail, je salue mon responsable hiérarchique lorsque je commence une journée de travail et je lui dis au revoir à la fin de la journée. Il faut anticiper ce nouveau mode d’organisation.


Quels sont les avantages du télétravail ?


Je n’y vois que du positif pour ce qui me concerne. Avec la réduction du temps de transport, je suis beaucoup moins fatigué quand arrive la fin de la semaine et donc beaucoup moins stressé et plus efficace dans mes fonctions. Et le fait de travailler dans un tiers‑lieu apporte une respiration et une réelle coupure par rapport au quotidien.


Un dernier mot ?


J’aimerais apporter un petit bémol sur le nombre d’espaces de coworking en grande couronne. Il n’y en pas encore assez par rapport à Paris et la proche banlieue. C’est un peu dommage.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

declic-1000x400.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même