ZeMag - Région Centre-Val de Loire - 2 : Mai 2020

Archives

Collapse

Uncollapse

lingeres-1.jpg
Retour En avant

Des petites mains derrière les masques

Nadège Barroux, couturière de métier et responsable du Service lingerie du Lycée Grandmont de Tours est à l’initiative de la fabrication de masques-barrières pour le personnel de la Région au sein de son lycée.

« Le 13 mars 2020, notre activité s'est arrêtée instantanément. Nous nous sommes retrouvés, mes agents et moi-même, confinés chez nous du jour au lendemain… Le temps est long et on se sent tellement inutile face à la détresse et aux besoins gigantesques. »

Nadège Barroux, responsable du Service lingerie du Lycée Grandmont de Tours m’explique que l'envie d'apporter sa contribution solidaire en confectionnant des masques-barrières est née suite à une conversation avec une amie infirmière à l'hôpital : « Il s'agissait de ne pas faire n'importe quoi. Je me suis procurée la Norme AFNOR sur la confection des masques-barrières. J’avais le tissus adéquat, les machines, le temps ! Bingo ! J'ai d'abord réalisé des masques chez moi pour mes proches puis, avec une collègue couturière, nous en avons produit pour la commune de Ballan-Miré et le CCAS de Tours. »

Nadège ne s’est pas arrêtée là.

Les messages du Président de la République, de notre Président de Région ainsi que notre Directrice Générale des Services évoquant notamment des fabrications de matériel au profit des hospitaliers dans des lycées de Châteauroux et Issoudun spécialisés sur la confection ont fortement résonné en elle.

Dans sa tête l’évidence s’est imposée : « Le Service lingerie du Lycée Grandmont dispose de toutes les ressources nécessaires pour fabriquer des masques-barrières ! »

Après plusieurs échanges, elle obtient l'accord de Monsieur DESHAIES, chargé de Ressources Humaine à la Région et de Monsieur ZADEM, Proviseur du Lycée, pour activer son service pour produire des masques-barrières pour le personnel du Lycée dans la perspective du déconfinement.

Elle contacte ses agents, lingères au Lycées Grandmont, Sobha Dousselin et Laurence Massa, toutes couturières à la base : « Spontanément elles disent oui et c'est ainsi que nous avons ouvert le service le 14 avril dernier. Il nous manquait de l’élastique, le lycée Clouet nous l’a fourni ! Solidarité ! Nous avons réalisé une pré-série de 180 masques pour le lycée et l'ERC de Tours. »

Dès la fin des vacances de Pâques, Nadège et ses collègues reviendront au Lycée Grandmont, munies de leurs attestations de travail.

Leur objectif ?
Produire 500 masques, voire plus, pour permettre d'assurer la sécurité des agents et personnel lors de la reprise du travail : « On va faire notre maximum et, si l'on peut, on en donnera aussi dans les établissements proches de Grandmont. »

Le dernier mot revient à Nadège
« Sensation curieuse que de se retrouver du jour au lendemain inactives voir inutiles. Grâce à notre métier, nous pouvons participer, à notre manière, à l'effort collectif et au combat contre ce virus. Nous avons des compétences, un savoir-faire, une expérience et nous nous en servons ! 

Mon équipe s'est agrandie depuis 15 jours avec deux volontaires supplémentaires Mesdames Elvyn De Marco et Elisabeth Sirabella. Nous en sommes à 160 lots de deux masques textiles pour l'ensemble du personnel du lycée.»
 

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

ZeMag_Bloc-Marque_FORMATS1_logo-Splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même