ZeMag - Région Centre-Val de Loire - 2 : Mai 2020

Archives

Collapse

Uncollapse

Annie-Obert.png Annie Obert

Nous avons géré les factures, mandaté les équipements et travaux. Les agents qui payent les entreprises et artisans se sont tout de suite sentis investis. Tout le monde a travaillé d'un même élan de solidarité.

Retour En avant

Annie Obert

Direction Générale Education Egalité des Chances et de la Vie Citoyenne
Direction des Ressources Education Culture Sports
Cellule gestion éducative, 13 agents

Missions

Coordonner la gestion financière pour trois directions opérationnelles dont la CGE est la référente (DEJ et DPECS pour l’Education) et la DPOF pour la partie Orientation :
- La Prospective financière et programmation pluriannuelle des crédits de paiements
- Les différentes étapes budgétaires (budgets prévisionnels, BS, DM, CA)
- La production de tableaux de bord de suivi et appui à l’optimisation des budgets

Coordonner la production des rapports CPR à remettre au service de l’assemblée, contrôle des rapports et des conventions, création des opérations et des engagements relevant de la CPR. Notification des décisions. Nous mandatons les dotations de fonctionnement et les subventions pour tous les lycées, ainsi que les subventions aux organismes partenaires selon la politique régionale et notamment des actions de sensibilisation en milieu scolaire. Pour la partie commande publique des directions opérationnelles référentes, nous mandatons de la facture simple pour les équipements et les travaux dans les lycées aux situations de travaux plus complexes.

Réactions

Au début du confinement obligatoire, plusieurs agents et moi avions la chance d'avoir un ordinateur portable. Nous avons donc pu télétravailler rapidement. La première semaine fut consacrée à équiper tout le monde. Notre équipe a super bien réagi et tout cela s'est structuré rapidement.

Les agents ont ainsi pu gérer les factures d’équipements et travaux. A ce propos, les agents qui payent les entreprises et artisans se sont tout de suite sentis investis. Tout le monde a travaillé d'un même élan de solidarité. En ce moment, les travaux ont été stoppés par la DPECS autour du 17 mars date de début du confinement mais des factures arrivent encore au sein de la cellule.

Les deux premières semaines ont été compliquées, mais le travail autour de la CPR (Commission Permanente Régionale) du 10 avril a pu être réalisé par l’équipe, ainsi que la préparation de la CPR du mois de mai et ce malgré ce mode dégradé. Nous avons parfois quelques petits soucis d'outils, mais tout le monde essaie d'être à jour.

Et demain ?

Plusieurs choses étaient déjà actées donc nous avons été réactifs. Mais il ne faudrait pas que le confinement dure trop longtemps. Nous privilégions le Skype par exemple, mais parfois après, nous devons nous rappeler pour nous reconfirmer que l'on s'est bien compris.

Cela dit, nous savons que nous avons une équipe mobilisée. Nous nous faisons confiance, nous ne coupons pas le lien et faisons en sorte de partager la dernière info.

Quotidien de confinés

Nous sommes trois télétravailleurs à la maison, nous avons chacun un espace dédié et j’arrive ainsi à assurer mes missions de cheffe de service. Sensation de passer beaucoup de temps sur l ‘écran de l’ordinateur mais nous conservons un rythme avec mon époux. Nous continuons à déjeuner, jardiner (nous avons la chance d’avoir un jardin) ou marcher ensemble dans la limite des contraintes imposées. Rester en mouvement en fait.

Enseignements

Entre agents, nous avons tous essayé de nous dépatouiller au mieux. Nous sommes restés toujours mobilisés. Chacun fait au mieux avec ses imperfections.

Finalement, nous allons nous approprier peu à peu un peu plus le télétravail pour certains agents cela a été une révélation. Cependant il ne faudrait pas que le confinement s'éternise plusieurs mois : des skype c’est bien mais à 13, c'est vraiment compliqué pour bien se comprendre. Et l'on ne peut pas travailler en télétravail et visio tout le temps.

Propos recueillis le : 15 avril 2020

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

Fichier-2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même