ZeMag - Région Centre-Val de Loire - 2 : Mai 2020

Archives

Collapse

Uncollapse

article2-partie2.png
Retour En avant

Une certaine idée du service public

Ces dernières semaines, la notion de service public qui compose vos métiers s’est révélée centrale. Plus que jamais, vos missions et efforts révèlent leur sens et utilité. Vous êtes nombreux, pendant cette crise, à témoigner de votre attachement au collectif. Vous avez la parole.

« Cette crise nous fournit l'occasion de prouver la capacité d'adaptation des fonctionnaires en général et de ceux de la Région Centre Val-de-Loire en particulier. Cela démontre leur engagement, leur conscience professionnelle et leur capacité d'adaptation à une situation d'urgence. » Marc Gricourt, 1er vice-président de la Région Centre Val-de-Loire.

« Entre agents, nous avons tous essayé de nous dépatouiller au mieux. Nous sommes restés toujours mobilisés. Chacun fait au mieux avec ses imperfections.» Annie Obert, Cellule gestion éducative.

« Au-delà de la seule conscience professionnelle, c'est le sens du service public qui s'est illustré. Un service public que l'on oublie souvent tant il paraît évident mais qui se poursuit et se renouvelle depuis mars. » Stéphane Dervaux, directeur général optimisation des ressources.

« Nous sommes un métier de services avec une mission simple : faire en sorte que les agents puissent travailler et que la collectivité fonctionne.» Régis Brillard, responsable du service assistance aux utilisateurs à la direction des systèmes d’informations.

« Un esprit d'équipe magnifique, une vraie loyauté vis à vis du service public.» Véronique Barcelo, directrice de la culture et du patrimoine.

« Chacun a à cœur de participer à l’élan général. Cela donne du sens à notre collectif. » Catherine Bidault, secrétariat général. 

« C'est une chance et une fierté renouvelée de travailler pour le service public. Nous apportons notre pierre et cela apporte du sens au quotidien.» Laurent Gougis, directeur de l'éducation et de la jeunesse.

« Personne ne cherche à profiter de la situation pour ne rien faire ou se focaliser sur ses intérêts personnels. Chacun fait avec ses moyens y compris des personnes avec enfants à garder. Celles qui ne pouvaient pas travailler ont même posé des jours ce qui est très correct de leur part. » Xavier Lavoisier, directeur du patrimoine éducatif, culturel et sportif.

Découvrez les portraits de nos collaborateurs

Focus sur les lycées

Témoignage de Pascal Mailly, Agent de maintenance au lycée Château blanc à Châlette sur Loing (45) et chef de centre d'une caserne de 30 pompiers.

« C'est tous unis que nous sortirons de ce fléau. »

L'initiative de mobiliser les lycées en faveur des personnels soignants est à l’honneur de la Région dans cette situation de crise sanitaire.

Avant que la Région prenne l'initiative, j’avais personnellement informé notre chef d’établissement et notre agent encadrant que les internats pouvaient être ouverts pour accueillir des personnels de santé. J’ai déjà connu localement, sur une courte période, cette situation de «réquisition" dans mon activité de sapeurs pompiers volontaires.

A ce jour, bien que confinés, les sapeurs pompiers font partie intégrante du plan d’urgence sanitaire. Je suis chef de centre d’une caserne de 30 personnes, l’organisation est opérationnelle et  dimensionnée à la situation du COVID 19.

Je serai disponible pour parfaire et maintenir en exploitation notre établissement, dans la mesure de la disponibilité opérationnelle.

C'est tous unis que nous sortirons de ce fléau. Bon courage à l’ensemble des agents de la Région Centre.

Témoignage de Philippe Malvé, responsable Restauration au lycée Paul Louis-Courier de Tours (37).

« Notre chance. »

Il est essentiel de se rendre compte de la chance que nous avons tous de faire partie de la fonction publique.

Par ailleurs, je tiens fortement à remercier les acteurs, élus et autres personnels qui font tout leur possible pour que nous gardions notre équilibre familial et budgétaire. Vraiment, quelle chance !

Je suis issu de ce qui m'est le plus cher, l'artisanat. Aussi ai-je une grande pensée pour toutes ces entreprises qui n'ont pas la même chance que nous.

J’espère avec force et conviction que nous n'oublierons pas ce qui arrive. Car cette crise, sans nul doute, aura des répercussions inégales malgré les efforts consentis par notre Région.

Le regard d'une nouvelle venue

Témoignage de Marion Borbely, Gestionnaire de contrats affecté au suivi énergie, Direction du Patrimoine Educatif, culturel et sportif

« J'ai expérimenté la téléprise de poste. »

Une mission pleine de sens
Juriste de formation, j'ai intégré la Région le 1er avril , en plein confinement, pour rejoindre la Direction du Patrimoine Educatif, culturel et sportif. Ma mission principale : participer à l'élaboration et au suivi du contrat de performance énergétique en cours de discussion et qui sera mis en oeuvre sur une soixantaine de lycées et le FRAC (fonds régional d'art contemporain). Il s'agit par exemple de veiller à la bonne application des normes, suivre la procédure de dialogue et les résultats.

L'enjeu est de réduire encore l'impact énergétique des établissements, bien sûr en partenariat avec eux. C'est intéressant : c'est concret et utile.

Jour 1 différent des autres
J'ai appris mon recrutement mi mars juste pendant la décision de confinement. J'ai donc tout de suite su que j'allais faire une téléprise de poste. Il n'y a pas eu de problème, cela a été vite acté.

Le mercredi 1er avril, J'avais déjà un ordinateur personnel et il a suffit d'installer les outils. J'ai contacté la DSI qui m'a communiquée les codes pour accéder à mes mails, à l'intranet, aux dossiers, etc.

Le 2 avril j'étais en contact avec la DARH pour des échanges sur le fonctionnement interne.

Premières perceptions de la Région
J'ai l'impression que tous les rôles sont bien distribués. Chacun sait ce qu'il a à faire. Malgré la période tout est bien agencé, géré.

Je ressens aussi une bienveillance, notamment avec des messages d'accueil de type « bienvenue, si vous avez besoin de quoique ce soit, n'hésitez pas à demander. »

Même à distance, je me suis sentie intégrée avec de la convivialité. Cela dit, maintenant j'ai hâte de voir les collègues, les locaux et comment s'organiseront mes journées.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

Fichier-2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même