Déclic - 4 : Septembre 2017

Nos archives

Collapse

Uncollapse

gaming.jpg

Un exemple de serious game expérimenté en Île‑de‑France, Mecagenius

Retour En avant

Divertissement

Les serious games, ces jeux vidéo pas comme les autres

Depuis quelques années, le serious gaming se développe partout dans la société : au travail, à la maison et même à l’école… Mais à quoi correspond cette tendance du « jeu sérieux » ? À qui s’adressent les serious games et quel en est l’intérêt ? Décryptage d’un phénomène dont vous n’avez pas fini d’entendre parler.

Qu’est‑ce que c’est ?


Les « jeux sérieux » (traduction de l’anglais serious games) reposent sur la contradiction entre les mots « ludique » et « sérieux ». Ils ont vocation à faire passer un message – pédagogique, informatif ou autre – de manière divertissante, par le jeu vidéo classique ou la simulation.


Au fil des années, les serious games se sont très largement répandus. D’abord lancés dans le domaine militaire en 2002 avec le jeu America’s Army, ils s’adressent désormais à tous types de publics et abordent de nombreux domaines : santé, éducation, développement durable, sciences, culture…


À quoi ça sert ?


Le principe est simple : en immergeant l’utilisateur dans un univers interactif et en lui faisant vivre des expériences, le serious game va faciliter son apprentissage.


En France, les entreprises ont rapidement compris l’intérêt d’une telle technologie, notamment pour former leurs collaborateurs. Mais elles ne sont pas les seules ! Certains lycées se sont emparés du phénomène pour former leurs élèves ou faciliter l’apprentissage de certaines matières. En Île‑de‑France par exemple, 8 lycées ont été sélectionnés en septembre 2016 pour expérimenter (entre autres) des serious games en classe.


Pourquoi ça fonctionne ?


En‑dehors du domaine professionnel ou scolaire, les serious games ont envahi notre quotidien, à la maison comme en mobilité. À tel point que vous en connaissez peut‑être sans le savoir. Les très populaires Assassin’s Creed, Angry Birds Space et Minecraft comptent, par exemple, parmi les « jeux sérieux ».


La clé de leur succès ? En plus d’être réellement divertissants, ces jeux procurent la satisfaction d’acquérir de nouvelles connaissances… souvent sans même s’en apercevoir ! À titre d’exemple, Assassin’s Creed permet d’apprendre l’histoire de la Révolution française. Étonnant, non ?

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

declic-1000x400.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même